La statue. Épisode 2/4

Épisode précédent

Soudain, un frémissement parcourut la statue. Je la vis sursauter, et d’un coup s’étirer comme si elle venait de se réveiller.

 

Puis, je vis : la pièce se brouilla et fut recouverte par une autre image, ce qui était devant notre créature, comme si je pouvais voir avec ses yeux à elle. Alors, je sentis que je pouvais commander chacun de ses mouvements et la faire avancer, reculer ou se servir de ses mains. Je compris alors que j’étais connectée à autre chose et portai mon attention dessus : je pus alors regarder ce qui se passait devant le tableau ; c’était comme si je voyais ce que voyait l’œil que j’avais peint. Alors, je vis la créature que j’avais créée et constatai qu’elle avait changé de couleur ; elle était passée du gris de la pierre à un blanc aveuglant. Jeff et moi hurlâmes de joie.

Toute la nuit, nous fîmes d’horribles expériences, la chose courait plus vite qu’un cheval, sautait à des hauteurs incroyables, pouvait escalader des murs sans aucun problème, était d’une force surnaturelle et nous commandions ses mouvements par la pensée, même à un kilomètre de distance.

Nous avions réussi.

Nous avions créé la vie.

Ma créature était née.

Durant des mois, Jeff et moi dormîmes le jour et vécûmes la nuit, partant dans les ruelles les plus sombres de la ville et faisant faire à notre créature d’affreuses expériences, allant même jusqu’à la faire s’introduire dans les maisons par le toit. Jeff voulait la pousser à aller toujours plus loin, et je crus certaines fois qu’il faisait pendant mon absence des choses avec la créature, des choses maintenant irréparables. Cependant, peu à peu, nous apprenions à mieux maîtriser la statue et le tableau et assez vite, je pus créer un contact entre eux et moi et les commander à n’importe quel moment, de n’importe où. Il fut décidé que nous exposerions nos œuvres la journée et ne les ferions bouger que la nuit, à l’abri des regards.

De nombreuses personnes me complimentaient sur la statue que j’avais créée sans se douter du terrible secret qu’elle cachait. Il nous était très pratique de pouvoir voir sans être vus grâce au tableau et bien souvent, nous pouvions étonner notre entourage en répétant des paroles qu’ils avaient dit devant la statue ou le tableau alors que nous n’étions pas là.

Chaque nuit, nous commettions des actes de plus en plus immondes jusqu’à cette nuit terrible. Nous étions ivres et avions décidé de terroriser un voisin qui nous regardait toujours bizarrement, qui ne nous parlait jamais. Nous fîmes grimper ma créature jusqu’au toit et entrer par la cheminée puis nous cherchâmes la chambre du pauvre homme que nous voulions effrayer.

La maison était ténébreuse et il me semblait que les objets respiraient. Soudain, le propriétaire surgit, armé d’un marteau et attaqua la statue. Je ne peux dire qui de Jeff ou moi donna l’ordre à la statue de frapper, ou bien si elle agit d’elle-même, mais quelques secondes après, l’homme tombait, le crâne brisé.

Je rompis immédiatement le lien avec la statue et la rue où nous étions réapparut. A coté de nous était la maison où étaient notre créature et un cadavre. Heureusement, d’ici, personne ne pouvait le deviner. Je repris avec dégoût le contrôle de ma créature et la scène du crime réapparut à mes yeux. Je fis sortir la créature en sautant par la fenêtre et nous nous enfuîmes. Plus tard, les journaux se passionnèrent pour ce crime inexplicable et encore aujourd’hui, il m’arrive de ne pas trouver le sommeil pendant toute la nuit quand je repense à ce que j’ai fait.

Le mal était fait, la créature connaissait le sang, elle avait tué.

Suite au prochain épisode ….

 

Lézard Ticho

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s