La statue. Épisode 1/4

Premier épisode d’une nouvelle fantastique…

 

  Aujourd’hui, tout le monde se moque de ma peur des statues mais je sens, je sais que bientôt, mes craintes seront expliquées.

 

Depuis que je suis toute petite, je n’ai eu qu’une idée en tête ; pouvoir voir et agir en me servant d’un autre corps que le mien, pouvoir commander le moindre des mouvements d’une créature à distance. A cela s’ajoutait une volonté de créer et un don pour l’art, je décidais donc d’en faire mon travail. Je passais mon temps dans mon atelier, à travailler la roche, le fer et tout ce avec quoi on pouvait sculpter des créatures de cauchemar et à peindre des tableaux représentant le plus souvent des yeux grands ouverts.

Cependant, mon désir d’avoir une créature sous mes ordres ne m’avait pas quittée, et c’est pour cela que j’en cherchais le moyen.

Une nuit, alors que je venais de trouver un livre de magie noire à ce sujet et que je rentrais chez moi, je me sentis observée. Je me retournai et vis un homme très petit qui me suivait sans un bruit. Je lui demandais ce qu’il voulait et il répondit : « Votre livre. »

Bien décidée à ne pas lui laisser un livre pouvant m’aider à réaliser mes projets je lui demandais pourquoi et appris qu’il avait le même chez lui mais qu’on en avait arraché une page. Je le suivis chez lui et après une longue discussion, je découvris qu’il essayait de donner la vie aux objets et nous décidâmes de fabriquer ma créature ensemble.

Il nous fallut des mois, à Jeff (c’est ainsi qu’il s’appelait) et moi pour trouver toutes les formules et tous les ingrédients nécessaires à la création d’un mélange capable de faire l’impossible, donner vie à un objet. Une fois notre préparation terminée, il fallut que je sculpte une statue pour la faire vivre. Elle était grande, maigre, avec des griffes et des dents pointues et une longue trompe.

Je me souviendrais toujours de cette nuit où nous avons enduit de notre potion ma statue, une silhouette assez maigre et petite, mais cela nous suffisait. A la fin de l’opération, il nous restait un peu de potion et nous l’avons mise sur un tableau représentant un œil. J’étais morte d’impatience et crus souvent voir la statue bouger.

Soudain, un frémissement parcourut la statue. Je la vis sursauter, et d’un coup s’étirer comme si elle venait de se réveiller.

Suite au prochain épisode ….

 

Lézard Ticho

 

 

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s