L’ornithorynque, une chimère* de la nature.

Si l’ornithorynque est surnommé «chimère*» c’est à cause de son pelage de loutre, de son bec de canard et de sa queue de castor.

C’est un animal endémique de l’Est de l’Australie et de la Tasmanie. Un animal endémique est un animal qui ne vit que dans un seul pays nous dit Jean- Eudes. Ce mammifère peut atteindre 2,5 kg et mesurer 60 cm de long. Il est semi-aquatique c’est à dire qu’il vit à moitié dans l’eau et à moitié sur terre, en effet son terrier est situé sur la berge mais il chasse dans l’eau. Il se nourrit de larves d’insectes, de vers, de mollusques, de crustacés mais aussi de têtards, d’œufs de poissons ou de petits poissons. C’est un animal surprenant et pas seulement à cause de son apparence.

Séance de jeu à  la réserve d’Healesville (Australie), entre un petit ornithorynque élevé en captivité et sa soigneuse. © Cute Creatures Great And Small
 
  • Un mammifère qui pond des œufs !

Un mammifère pondant des œufs? Oui, un mammifère ovipare autrement dit monotrème. La femelle pond en moyenne 2 à 3 œufs. Et pour allaiter ses petits elle a une technique particulière car elle n’a pas de mamelle. Le lait sort des pores de sa peau et les petits vont téter ses poils pour se nourrir. Les scientifiques ont récemment découvert que ce lait contient une protéine qui pourrait devenir un nouvel antibiotique !

  • Un mammifère venimeux.

Il a l’air doux et inoffensif mais méfiez-vous. Malgré sa petite taille, le mâle peut tuer un chien (mais heureusement pas un homme) grâce à un aiguillon venimeux situé sur ses chevilles et relié à une glande située dans sa cuisse appelée glande crurale.

  • Une technique de chasse particulière : l’électro perception

 Quand il est sous l’eau, l’ornithorynque ferme les yeux et ses oreilles se bouchent. Alors comment fait-il pour chasser ? Il utilise l’électro perception (ou électro localisation) pour capturer ses proies. Grâce à des récepteurs dans son bec il peut repérer l’électricité produite par les mouvements musculaires des vers et petits poissons dont il se nourrit.



Celui qui n’arrive pas encore à choisir un pseudo qui lui convienne .….

* La chimère est un animal fantastique de la mythologie qui a une tête de lion, un corps de chèvre et une queue de serpent.

Sources :

« Un espoir pour la recherche : et si le lait d’ornithorynque devenait un nouvel antibiotique ? » Benoit Zagdoun, mars 2018, France Télévisions.

« Observer les Ornithorynques dans la Nature – C’est possible en Australie ! », août 2017, L’Exploraterre.

« Le lait des ornithorynques pourrait nous aider à lutter contre la résistance aux antibiotiques », Stéphanie Schmidt, mars 2018, Trust my science

Encyclopédie Larousse

Photographie d’entête de Douglas Gimesy, 2018

3 commentaires

  1. Bon, il faut qu’il choisisse son camp, l’animal ! Tous les arguments vont dans le sens de la noblesse du bec de canard. Je dis ça, je ne voudrais pas l’influencer… Merci pour ce bel article, et bienvenue !

    J'aime

  2. Décidément y’a vraiment de drôles d’oiseaux sur le blog de Frago !! Mais ne sois pas jaloux BlackPoulet, c’est toi notre préféré !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s