Une expo en boîtes de chaussures !

Une drôle d’expo réalisée par des élèves de 5e est visible dans le hall du collège jusqu’aux vacances de Noël. Nounours 2000 vous la présente dans cet article.

En technologie et en arts plastiques nous avons travaillé sur un projet autour du biomimétisme en architecture. Le biomimétisme consiste à s’inspirer de la nature pour concevoir des systèmes innovants.

En arts plastiques, nous avons créé des maquettes d’immeubles biomimétiques à partir de conteneurs recyclés. Pour cela, nous avons utilisé des boîtes à chaussures et des éléments naturels comme des brindilles, des feuilles, de la paille, des marrons….

En technologie, nous avons imaginé l’aménagement intérieur de conteneurs recyclés en maisons avec jardin en utilisant les logiciels kozikaza ou sketchup.

Notre travail a été exposé les 19 et 20 octobre, au centre d’art La cuisine, au château de Nègrepelisse dans le cadre du festival Les pierres sauvages.

Pour le blog de Frago, j’ai interrogé madame Léporati, professeur d’arts plastiques, et madame Soula, professeur de technologie.

  • Madame Léporati, pouvez-vous nous dire en quoi consistait le projet ?

C’est un projet architectural mené avec 3 classes de 5° en technologie et en arts plastiques. La Cuisine centre d’art et de design de Nègrepelisse nous a proposé de participer à son 2nd festival d’architecture  « les pierres sauvages», ayant pour thème cette année «architecture et matière vivante ». Nous avons invité nos élèves à concevoir un habitat collectif écologique.

Quelle devait être la forme des immeubles ?

Les élèves étaient libres de penser des formes nouvelles à condition que la structure soit « logique » en termes de pénétration de la lumière et de fonctionnalité. D’ailleurs, je leur ai fait découvrir des bâtiments originaux comme Les Choux de Créteil, les Tours Empilées de Singapour ou l’Hundertwasserhaus à Vienne. Au final, les formes sont plutôt géométriques en raison de l’utilisation du conteneur pour la construction, mais l’ensemble des créations est très varié du fait de l’imagination des élèves.

  • Madame Soula, quelles contraintes les élèves devaient-ils respecter pour l’aménagement intérieur du conteneur ?

La première contrainte a été la taille du conteneur, il ne doit pas excéder 25m2. La deuxième  contrainte a été de travailler dans un esprit d’habitat partagé, la troisième contrainte était liée à l’usage du logement (confortable, lumineux, hygiénique…) le tout en pensant au développement durable.

De qui vous êtes-vous inspirés pour le choix des couleurs extérieures ?

Nous nous sommes inspirés des travaux de l’architecte Friedrich Stowasser, plus connu sous le nom de Friedensreich Hundertwasser et de l’aménagement du quartier Christiana de Copenhague.

Nounours 2000

Lors du festival Les pierres sauvages, les élèves de l’école élémentaire Les Platanes de Nègrepelisse, encadrés par Sandra Gaspard du CAUE82 ont exposé leurs maquettes-sculptures de « maisons qui poussent », inspirées de l’artiste américain Charles Simonds :

Un commentaire

  1. En effet, drôle d’exposition. Mais n’empêche, ces maisons biomimétiques sont très belles !!! Bravo aux classes de 5°, aux classes de l’école publique de Nègrepelisse qui ont réalisé les maquettes et aussi à Nounours 2000 bien sûr.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s