Le Tardigrade, l’avenir de L’Humanité ?

Voici Sleeping Beauty 1. C’est un tardigrade qui s’est réveillé après 30 ans d’hibernation. En 1983, une expédition japonaise en Antarctique a ramené des échantillons de mousse qu’ils ont ensuite congelés. 30 ans plus tard, l’équipe du scientifique japonais Megumu Tsujimoto a décongelé la mousse et … Surprise! : deux tardigrades et un œuf ont été retrouvés en parfaite santé.

Une nano « Belle au bois dormant »…

Le tardigrade, (du latin Tardigrada) est un tout petit organisme, mesurant généralement entre 0,1 et 1,5 mm. Il vit aussi bien en Antarctique qu’en Himalaya, ou dans des eaux de 4 000 m de profondeur ou encore dans des forêts équatoriales. C’est une créature invertébrée et translucide dont le corps est divisé en quatre parties.

Son nom signifie « marcheur lent » à cause de ses huit pattes pourvues de griffes, rendant sa démarche lente. Il a été découvert pour la première fois au 18° siècle par un zoologiste allemand nommé Johann August Ephraim Goeze. Il est aussi surnommé « Ourson d’eau » car son corps ressemble, selon certains, à un « ours aquatique ».

Le Tardigrade serait-il un extraterrestre ?

Même après 30 ans dans la glace, Sleeping beauty 1 a pu pondre 19 œufs, dont 14 qui ont éclos ! Mais comment ce Tardigrade a-t-il pu survivre autant de temps dans ces conditions extrêmes ?

Certains spécialistes pensent qu’il emprunte cette capacité à certains champignons ou  bactéries … D’autres scientifiques pensent même que les tardigrades pourraient être d’origine extraterrestre, car leurs capacités hors du commun n’ont jamais été jusqu’à présent cumulées sur Terre.

L’ourson aux mille pouvoirs

Le tardigrade est unique en son genre : il serait à ce jour la seule créature à pouvoir survivre dans le vide spatial !!! Sa durée de vie varie la plupart du temps entre 1 et 30 mois, mais lorsqu’il passe en cryptobiose, il devient quasiment immortel. La crypto quoi ? La cryptobiose est la capacité de remplacer l’eau des cellules par un sucre ( le tréhalose ) qui agit comme un antigel. Le tardigrade est capable d’éliminer jusqu’à 90% de l’eau présente dans ses cellules ! Son organisme se rétracte et il peut alors passer en une sorte d’hibernation.

Il est en fait en état de  » mort clinique », puis « ressuscite » ( le métabolisme repart ) une fois le danger écarté.

La liste de ses résistances aux éléments est longue :

  • Survivre à d’énormes doses de rayons X. Alors que 500 rads suffisent à tuer un homme, le tardigrade peut en supporter jusqu’à 570 000 avant de mourir.
  • Rester sans eau et nourriture pendant plus de dix ans ! (grâce à la cryptobiose)
  • Supporter des climats tels que -272,8 degrés (soit quasiment le zéro absolu) et +150 degrés.
  • Se déshydrater jusqu’à ne plus contenir que 3% d’eau, puis “renaître” une fois réhydraté.
  •  Survivre à des pressions titanesques d’ environ 1200 atmosphères (unité de mesure de la pression).
  •  Être congelé puis revenir à la vie … Même après 2000 ans passés dans la glace.
  •  Résister à un très haut niveau de toxines grâce à la chimiobiose (processus s’appuyant sur la cryptobiose) selon des résultats de laboratoire qui restent tout de même à confirmer
  •  Résister à un niveau de salinité (taux de sel) hors norme, soit en rendant son corps imperméable grâce à la cire qu’il produit, soit par osmobiose.
  •  S’il n’a plus d’oxygène, en cas d’asphyxie, le tardigrade entre en anoxybiose (c’est quasiment pareil que la cryptobiose, mais c’est pour l’oxygène précisément).

Enfin, le tardigrade femelle peut aussi se reproduire sans l’aide du mâle par parthénogenèse (reproduction asexuée courante chez les végétaux).

L’avenir de l’humanité ?

Une chose est sûre : la science pourrait trouver chez le tardigrade des applications utiles à l’humanité. On a justement envoyé plusieurs tardigrades dans l’espace, et beaucoup n’en sont pas revenus indemnes à cause des rayons ultraviolets ( plus puissants de 1000 fois ceux de la Terre ) Mais certains d’entre-eux n’ont gardé aucune séquelle de leur voyage, en parvenant à réparer eux-mêmes leur ADN !

Réussir à imiter ce procédé voudrait dire apporter d’innombrables bienfaits à l’Homme dans la médecine !

La mine affûtée

 

 – A voir : la vidéo de Dr Nozman “ le vulgarisateur scientifique le plus populaire sur YouTube” selon le magazine Les inrockuptibles

 

  – Sources :

https://www.out-the-box.fr/tardigrade-animal-extraterrestre-aux-incroyables-capacites-survie/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tardigrada

-http://www.francetvinfo.fr/sciences/lincroyable-histoire-du-tardigrade-reveille-apres-plus-de-30-ans-de-congelation_1275211.html

-https://educapoles.wordpress.com/2017/01/27/un-record-chez-les-animaux-les-tardigrades/

-https://www.salamandre.net/article/le-tardigrade-ours-sphinx-ou-paresseux/

– Photo : Un tardigrade évoluant dans une mousse. (EYE OF SCIENCE / PHOTO RESEARCHERS, INC.) 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s