Le dipneuste : un nouvel espoir pour la conquête spatiale ?

Le dipneuste ou « poisson pulmoné » (son nom vient du grec ancien et veut dire deux souffles : les branchies et ses « poumons ») est un petit poisson qui vit principalement en Afrique mais aussi en Amérique du Sud et en Australie.  Il est le seul membre de la sous-classe des Dipnoi et de la famille des Protopterus.

Ce petit poisson ressemblant au croisement d’un ver de terre dodu et d’une anguille maigrichonne pourrait révolutionner la conquête spatiale grâce à ses capacités hors normes. Le dipneuste peut en effet passer jusqu’à cinq ans sans boire ni manger, en biostase (sorte de coma) pour se réveiller frais et dispo après ce sommeil digne de la belle au bois dormant ! Vous comprenez donc pourquoi cela intéresse la recherche spatiale : pouvoir endormir les astronautes pendant de très longs trajets puis les réveiller lors de l’atterrissage sur je ne sais quelle planète lointaine  permettrait de résoudre de nombreux problèmes comme celui posé par la quantité de vivres à emporter …

Mais si l’on arrive à utiliser les gènes du dipneuste sur des humains (ce qui pour l’instant est loin d’être réalisable) cela aurait aussi de nombreuses autres applications comme la possibilité de prolonger la vie de blessés lors d’accidents en les plaçant en biostase.

Mais revenons à nos poissons, on peut se demander …

« Zyva ça lui sert à quoi au dripnost de biostaser hein ?

– Je t’attendais Bobby ! Et bien en Afrique, lors des sécheresses, le dipneuste s’enterre dans la boue du lit des cours d’eau et s’enduit de bave protectrice …

– Ahhh mais c’est dégueu de tes morts !

– On peut voir ça comme ça. Et après s’être enduit il tombe en biostase. »

Le dipneuste est donc un champion de l’adaptation à tout point de vue car il possède  des gènes lui permettant d’éliminer les toxines produites par son corps lorsqu’il « hiberne » et un corps parfaitement adapté aux conditions extrêmes de son habitat.

Bon visionnage et à bientôt !

Caribou baveux.

 

 

Sources : maxisciences.com  /  sciencepost.fr

3 commentaires

  1. Vive les moches ! Avec un peu de chance, on va finir par parler de moi… En plus je lui trouve plein de qualités qui me font rêver : il peut arrêter de manger ! Quand je pense que j’ai du mal à ne pas faire de quatre heures…
    Cela dit, le trip mort-vivant des futurs cosmonautes ça fait un peu flipper !

    Aimé par 3 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s