Quand on court pour ceux qui ne le peuvent pas !

Vendredi 19 octobre de l’année 2018, s’est déroulé dans la noble souffrance des élèves un événement très attendu et pourtant si craint par certains : « LE CROSS »

Rappelons un peu les faits. Le Cross  se déroule dans le cadre de l’opération « Mets tes baskets et bats la maladie » pour soutenir financièrement et moralement, par l’intermédiaire de l’association ELA, des enfants atteints de leucodystrophie. Rappelons-le à l’intention de Bobby, c’est une terrible maladie dégénérative qui détruit le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).

« Wesh ça veut dire quoi dégrénativé ?

 – Cela veut dire mon très cher Bobby que cette maladie dégénère et évolue au fil de la vie du malade …

– Hein, de quoi tu parles Jean-Eudes ? »

Eh ! Bobby et Jean-Eudes, je vous ai pas invités ok ; alors laissez moi finir ! Donc comme je le disais, le Cross sert à soutenir la recherche et le moral des enfants …

« Vas-y tu l’as déjà dit ça ! »

 Euh oui …. Bon, donc chaque année le vendredi de la veille des vacances de la Toussaint les élèves doivent courir dans la joie… ou dans le malheur pour les enfants atteints de leucodystrophie.

« Wesh mais c’est stylé. Après tu peux te mettre torse nu pour montrer tes abdos en faisant croire que t’as chaud. 

-Bobby !!! Moi Jean-Eudes de la Divine Motte ne partage pas ton opinion, car même si c’est pour une noble cause cela force mon corps maigrichon à un effort important et … »

STOP ! Revenons-en au cross. Les épreuves sont divisées par niveau et par sexe : les CM2, les 6° et les 5° courent ensemble mais le parcours des  filles fait 300 mètres de moins que celui des garçons qui eux doivent malheureusement parcourir 2700 m, pauvres d’eux. Pour les 4°, 3° le principe est le même sauf que garçons et filles doivent  courir 400 m de plus.

« Mais ça explique rien ça, vasy et comment ils font les leucodristhopie pour gagner des sous hein ziva. »

J’y viens, j’y viens… Chaque élève se voit délivrer un carnet de dons. A lui de trouver des personnes qui acceptent de soutenir ses efforts en effectuant un don. L’argent  récolté ira bien sûr à l’association ELA. Puis, le jour du cross, il va devoir de surcroît se démener pendant un quart d’heure sur un terrain glissant pour rapporter 50 centimes de plus à l’association.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Crédits photos : le Club photo du collège !)

 

Mais un de nos professeurs d’EPS, M. Vignes nous a apporté de précieuses précisions :

 

  •   Lézard Ticho pour le Blog de Frago : ELA c’est quoi ?

 – M Vignes : Fondée en 1992 et reconnue d’utilité publique depuis 1996, ELA, l’Association Européenne contre les Leucodystrophies regroupe des familles qui se mobilisent pour vaincre ces maladies génétiques rares qui détruisent la myéline (la gaine des nerfs) du système nerveux central.

Chaque semaine en France, 3 à 6 enfants (20 à 40 en Europe) naissent atteints de ces maladies. Depuis sa création, l’association a financé 471 programmes de recherche pour un montant total de 40,6 millions d’euros. Aider la recherche est une priorité. Mais l’association a également pour mission d’aider les familles touchées par la maladie dans leur quotidien.

  •   Pourquoi fait-on un Cross et pas autre chose ?

Nous ne faisons pas qu’un Cross… c’est bien plus qu’un Cross : il y a la dictée d’ELA, le visionnage du DVD de sensibilisation de l’association, les affiches créées par les élèves, la Flashmob avec Mme Corneille, la marche des élèves dispensés, la venue de représentants du sport de haut niveau de notre département…

En effet, nous essayons de mobiliser un maximum de personnels du collège, afin de sensibiliser un maximum d’élèves et permettre un moment d’échange sur la solidarité, le respect, et le handicap.

Ainsi, lors du Cross, les élèves prêtent symboliquement leurs jambes à leurs camarades malades qui ne peuvent plus s’en servir. Au préalable, ils cherchent des parrains financiers qui acceptent de sponsoriser leur action au profit d’ELA.

  •   Depuis quand y a-t-il un Cross et depuis quand sommes nous en partenariat avec ELA ?

Le Cross existe au collège depuis plus de 10 ans, et nous avons décidé en 2015, d’ y associer l’opération d’ELA « Mets tes baskets et bats la maladie » afin de donner du sens et une certaine valeur citoyenne à ce projet sportif.

  •   Quelles sont les distances à parcourir ? Pourquoi les filles courent moins que les garçons ?

Les distances varient de 2700 à 3300 mètres, nous avons scrupuleusement respecté les distances réglementaires de l’activité « Cross » pour les différentes catégories d’âge, et par genre à savoir : 2300 mètres pour les benjamines filles (2006-2007), 2700 mètres pour les benjamins garçons (2006-2007) et minimes filles (2004-2005), et 3300 mètres pour les minimes garçons (2004-2005).

  •  En général, combien d’argent rapporte-t-on ? Et cette année ?

Depuis le début de l’opération, les élèves du collège Fragonard sont de plus en plus mobilisés pour récolter des fonds, via les carnets de dons. Le Foyer Socio-éducatif du collège a également participé à hauteur de plus de 300 euros. Cette année, nous avons dépassé les 8900 euros, un record pour notre établissement !

  •  Est-ce que d’autres collèges du département, de la région font aussi un Cross ?

Oui, de nombreux établissements organisent un Cross dans notre département et notre région. Au même titre que la Journée Nationale du Sport Scolaire qui a lieu tous les ans, la 3ème semaine de septembre. Il faut savoir que la dernière semaine avant les vacances de Toussaint, de nombreux Cross sont organisés partout en France dans les établissements scolaires (collèges et lycées). C’est la semaine du Cross !

  • Qui est la dame qui nous a parlé d’ELA ?

La dame qui est venue l’après-midi, Marie-Christine Gourdre, est une maman dont la fille est atteinte de la maladie depuis 25 ans. Elle fait partie et représente l’Association ELA au sein de la région Occitanie.

  •  Avez-vous pensé à des contrôles anti dopage ?

Honnêtement, je ne vois aucun intérêt à faire ce type de démarche dans le sens où notre ambition n’est pas de réaliser une compétition sportive de haut niveau, mais bien une journée de solidarité et de partage de valeurs citoyennes. »

 

Au fait Bobby, ça c’est bien passé ton cross ?

« Béh non y a Jammy qui m’a fait une balayette au départ et donc j’lui ai refait le portrait à la Picasso, et à cause de ça jchui collé et pas lui! C’est grave injuste de tes morts… »

Comme quoi il faut toujours faire preuve de fair-play…

 

La remise des médailles en présence de Damien Jourdain et Sven D’Hooghe, joueurs de l’USM Sapiac et de Marie-Christine Gourdre, représentante de l’association ELA :

(Crédits photos : le Club photo du collège)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

  Caribou Baveux

 

 

 

Un commentaire

  1. Un superbe article virtuose (interview, Jean-Eudes et Bobby… ) et très riche (sans jeu de mots : 8900 euros !) bravo ! J’ai appris plein de choses grâce à vous, sur le cross et sur la maladie. Je pense qu’il faudra prévoir un contrôle antidopage… les résultats de Jean-Eudes, malgré son corps malingre me semblent étrangement excellents…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s