Mai : un mois….des événements.

Certaines personnes considèrent que le mois de mai est simplement le mois avec le plus de jours fériés, et qui précède le dernier mois de l’année scolaire. N’est-ce pas Bobby ?  « Et c’est pas ça le mois de mai ? ». Si, effectivement, mais pas que…. Et si tu veux connaître l’origine de certains de ces jours fériés, lis ce qui suit.

 

  • Mais tout d’abord, rubrique « people » :

En ce mois de mai, la famille Royale anglaise a accueilli un nouveau-né. Mehgan Markle et le prince Harry ont en effet eu un fils le 6 mai qu’ils ont prénommé Archie Harrison. Contrairement aux enfants du prince William, il ne recevra pas le titre de prince. Archie est au 7e rang dans l’ordre de succession au trône comme le montre cette généalogie :

 

  • Que fête-t-on le 1er mai ?

        Pourquoi offre-t-on du muguet ce jour-là ?

Le 1er Mai est un jour chômé, férié et payé en France depuis 1947. Mais son origine est plus ancienne et remonte aux luttes ouvrières de la fin du XIXe siècle. Ce jour célèbre le droit d’expression du monde ouvrier et des syndicats. C’est la fête des mouvements ouvriers, des syndicats et des travailleurs.

Cette fête fusionne avec une tradition ancienne liée au printemps et qui remonterait à la Renaissance.  Le 1er mai, il était d’usage, dans les campagnes d’offrir du muguet pour chasser l’hiver. En 1560, le roi Charles IX visite la Drôme où il lui fut offert un brin de muguet. L’année qui suivit, il en offrit aux dames de la Cour le 1er mai, en guise de porte-bonheur. La tradition était née.

François Reynaert, journaliste, nous en dit plus dans cette vidéo passionnante :

 

  • Que célèbre-t-on le 8 mai ?

Le 8 mai est l’armistice de la seconde guerre mondiale. C’est l’anniversaire de la capitulation sans condition de l’Allemagne et la fin de la seconde guerre mondiale en Europe. Ce conflit qui a duré de 1939 à 1945, a opposé les forces alliées aux forces de l’Axe composé de l’Allemagne nazie, de l’Italie fasciste et du Japon. Après le 8 mai 1945, la guerre s’est poursuivie en Asie jusqu’à la capitulation du Japon le 2 septembre 1945, après le bombardement américain de bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

Défilé sur les Champs-Elysées à Paris, le 8 mai 1945. Keystone/Getty Images

Mais le 8 mai n’a pas toujours été un jour férié en France. C’est en 1946 que pour la première fois une loi fixe que la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie sera : « le 8 mai de chaque année si ce jour est un dimanche et, dans le cas contraire, le premier dimanche qui suivra cette date ». Mais, en 1953, une nouvelle loi fait du 8 mai le jour fixe de la commémoration et un jour férié. Nouveau changement six ans plus tard : en 1959, la date de la commémoration est fixée au deuxième dimanche de mai. En 1968, la commémoration est à nouveau fixée au 8 mai, mais ce jour n’est pas chômé.

Sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, la commémoration officielle de la victoire sur l’Allemagne nazie est supprimée et remplacée par une « journée de l’Europe » pour marquer la réconciliation franco-allemande. Enfin, dernier changement en 1981 : François Mitterrand rétablit la date du 8 mai comme jour férié en mémoire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de ses combattants.

 

  • Chaque dernier dimanche de mai :  la fête des mères !

  Cette année, c’était le 26 mai en France. Cette fête est célébrée dans plusieurs pays. Pour cette occasion les enfants gâtent leur maman. La fête des mères a été créée aux États-Unis au tout début du XXe siècle, puis « exportée » dans certaines villes françaises comme Lyon à partir de 1918 à l’époque où l’Europe souffre d’une baisse démographique importante en raison de la Première guerre mondiale. C’est dans le même état d’esprit, pour promouvoir la natalité, qu’en 1920 est créée la “journée des mères de familles nombreuses”. En 1926, le gouvernement de l’époque officialise la « journée des mères » et la date est fixée au dernier dimanche de mai.

Mais c’est en 1941 durant l’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale, que le maréchal Pétain transforme cette fête en « célébration quasi-liturgique, la mère étant mise sur un piédestal ». Son but était de repeupler la France mais aussi de renvoyer les femmes à leur foyer. Sous le régime de Vichy, les femmes sont d’ailleurs exclues de la vie publique et les femmes mariées n’ont pas le droit de travailler.

Affiches de propagande du régime de Vichy pour promouvoir la fête des mères.

Après la guerre, la fête des mères devenue populaire est maintenue par un texte de loi adopté le  24 mai 1950. Il faut alors encore repeupler la France….

 

La Tête dans les Nuages, Écriture à Grande Vitesse et La Rédac’…..

 

Sources : Wikipédia, ça m’intéresse

« Non, Vichy n’a pas inventé la fête des mères (mais presque) » Pascal Riché, 31/05/15, L’Obs.

« Que célèbre-t-on le 8 mai ? », gouv.fr

 

2 commentaires

  1. Un cours d’histoire sur le 8 mai et la seconde guerre mondiale, sur le « travail-famille-patrie » du régime de Vichy et sur les luttes ouvrières du XIXe précis et efficace. Voilà des repères bien maîtrisés…. C’est vos profs d’histoire qui doivent être content-e-s.!!!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s