Haïti, vous connaissez ?

Moi Clairmione, pour le blog de Frago, j’ai interrogé une amie, l’apprentie rebelle_22 qui a vécu une année à Port-Au-Prince, la capitale d’Haïti.

Commençons par un petit point géographique : Haïti se situe à l’ouest de la République Dominicaine, dans l’Océan Atlantique et la mer des Caraïbes.

Carte topographique d’Haïti. Source : Wikipédia

« Souvent, de nombreux élèves confondent Haïti et Tahiti !

C’est vrai alors que ce n’est absolument pas la même chose, c’est même le contraire. Tahiti c’est la plage, les maisons sur pilotis…Et Haïti… c’est la misère, on vit au milieu des pauvres, les écoles n’ont aucun moyen financier.

– Quand as-tu vécu à Haïti ?

En 2017-2018. J’étais en CE1 puis en CE2.

–  Pour quelle raison y-es-tu allée ?

Mon père devait y aller pour travailler lors d’une mission de Médecins Sans Frontières et ma mère, ma sœur et moi l’avons accompagné.

– Tu étais dans quelle école ?

Au Lycée Alexandre-Dumas, au LAD, l’armée de Dumbledore (mdr). C’était le logo qu’on avait sur nos uniformes. En fait c’est un lycée français où, maternelle, primaire, collège et lycée sont regroupés.

Crédits photo : aefe

– Y a-t-il des différences dans le programme scolaire entre Haïti et la France ?

Non, en tout cas dans l’école où je suis allée le programme était similaire à celui de la France et ne m’a pas décalé scolairement.

– Y a-t-il de l’entraide entre les habitants ?

Les Haïtiens s’entraident beaucoup, enfin, entre « pauvres ». Les plus aisés restent entre eux.

– Y a-t-il des bidonvilles ? En as-tu vu ?

Il y a beaucoup de bidonvilles à Haïti, le plus grand se situe à Port-Au-Prince. Il compte plus de 300 000 résidents. Dès qu’on se déplaçait en voiture on avait l’occasion d’en voir. A chaque fois que j’en voyais, j’étais désespérée de les voir dans cet état, et imaginer que des gens peuvent vivre dans ces conditions.

« Située en périphérie de Port-au-Prince, Cité soleil est le plus grand bidonville d’Haïti. Près de 300 000 personnes y survivent misérablement, dans des conditions d’hygiène déplorable et d’insécurité permanente. » Sources : SOS enfants.fr

– Voudrais-tu y retourner ?

 Si j’y retourne c’est maximum une semaine, pour revoir les connaissances mais pas plus car ce pays n’est pas très joyeux, et ne donne pas forcément envie d’y retourner.

L’apprentie rebelle_22  interrogée par Clairmione            

Crédits photos image d’entête : Unesco                       

Un commentaire

  1. En tout cas, c’est une expérience originale, et très bien racontée ! La relève du blog est brillamment assurée !

    J’aime

Répondre à Une professeure de latin anonyme latinisant en salle 17 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s